QU'EST-CE QUE L'HTAP ?

L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie grave des petites artères pulmonaires qui relient le cœur aux poumons. Dans des conditions normales, la partie droite du cœur (oreillette droite et ventricule droit) propulse le sang veineux (pauvre en oxygène et riche en dioxyde de carbone) dans les poumons afin que le sang puisse se charger en oxygène. À mesure que l’HTAP se développe, le flux sanguin dans les petites artères pulmonaires est limité et le côté droit du cœur est de plus en plus sollicité pour propulser le sang dans les poumons.

L'hypertension artérielle pulmonaire peut résulter d’un certain nombre de modifications au niveau des petites artères pulmonaires (1) :

  • une augmentation du nombre et de la taille des cellules qui composent la paroi du vaisseau, ce qui la rend plus épaisse et la lumière plus étroite,
  • l’apparition d’une fibrose au niveau de la paroi des vaisseaux, qui les rendent plus rigides ou plus épaisses par contraction des cellules musculaires (vasoconstriction),
  • une inflammation,
  • un rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins pouvant entraîner l’apparition de thrombi.
htap-definition

Ces modifications des petites artères pulmonaires augmentent la pression et la résistance au flux sanguin dans les poumons, si bien que le cœur a plus de mal à propulser le sang dans les poumons. À terme, en raison de cette sollicitation supplémentaire, le cœur perd de son efficacité et peut finir par présenter une insuffisance droite (ou « insuffisance ventriculaire droite »).

Les symptômes fréquents de l’HTAP comprennent essoufflement, vertiges, fatigue, douleurs et oppressions thoraciques, palpitations, gêne à l’effort voire un gonflement des chevilles et des jambes.

(1) Humbert M et al. Cellular and molecular pathobiology of pulmonary arterial hypertension. J Am Coll Cardiol 2004; 43:13S-24S